Contamination Produit Toolkit

Ces dernières années, la sensibilisation des consommateurs au “danger” des produits s’est fortement développée et les exigences fixées par les gouvernements et les clients ont été renforcées. En outre, la mondialisation a créé une chaîne d’approvisionnement plus complexe et plus difficile à gérer. Les produits sont plus souvent rappelés des chaînes de distribution et les conséquences financières d’une opération de rappel ont considérablement augmenté.

Cette assurance prévoit une couverture des pertes financières après un rappel. De plus, l’assuré bénéficie des conseils et de l’assistance de consultants en rappel spécialisés, d’ingénieurs de contrôle des pertes et de l’assistance “Réponse Incident” assurée par des consultants spécialisés.

Best Fit & Minimum de prime

Best Fit 

Nous nous concentrons sur les entreprises de l’industrie agroalimentaire et des boissons.  

Minimum de prime

Le minimum de prime est de €10.000,-. L’exonération minimale s’élève à €25.000,-

Information Produit


L’expérience a démontré que les premières 24 heures sont essentielles pour gérer une crise, limiter les dégâts et protéger la réputation de l’entreprise. C’est pour cela qu’AIG collabore étroitement avec des spécialistes en gestion de crise qui sont à votre disposition 24 heures par jour et 365 jours par an dans le domaine de la gestion de crise stratégique et/ou opérationnelle.

Sinistres assurés

  • Contamination imprévue
  • Rappel sur ordre du gouvernement
  • Contamination intentionnelle
  • Vol de produit

Couverture

  • Nouvelle livraison (valeur du produit)
  • Coût du rappel
  • Frais de destruction
  • Dommages propres à l’entreprise (perte de bénéfice)
  • Frais supplémentaires (par ex. personnel supplémentaire)
  • Frais de réhabilitation du produit  

Services Supplémentaires

Conseils pré-incident

Examen de la société en ce qui concerne la qualité produit, la chaîne d’approvisionnement, la sécurité alimentaire et la préparation aux rappels.

24/7 Réponse de Crise d’Incident

Assistance en matière de RP / communication, les initiatives liées à la sécurité alimentaire et la sécurité suite à un incident lié à la sécurité alimentaire.

Exemples de Sinistres

Une partie d’un lot stérile de boissons rafraîchissantes semble être contaminée par des spores fongiques. Cette contamination est détectée quelques semaines seulement après la production. L’entreprise n’est pas seulement obligée de reprendre le lot, mais doit également arrêter les activités de production afin d’identifier l’origine de la contamination. Il semblerait que la source de contamination se trouve dans le tube de la ligne d’emballage stérile. L’entreprise doit interrompre la production pendant six mois pour exécuter correctement le processus de recherche, de désinfection et de test.


Un fabriquant de bonbons est informé par un distributeur étranger qu’il a livré un lot de tablettes de chocolat contenant une garniture à l’arachide au lieu d’une garniture aux fruits comme cela est indiqué sur l’emballage. Les garnitures à l’arachide peuvent causer de graves problèmes de santé chez les personnes allergiques aux noix. Son administration interne indique que, en effet, pendant un certain nombre de jours, les tablettes de chocolat ont été emballées dans le mauvais emballage. En réaction à cela, le fabriquant organise une opération de rappel publique. Une publication bien connue rapporte l’incident mais indique à tort qu’il s’agit de bonbons au chocolat. En plus des coûts engendrés par l’opération de rappel et la perte de bénéfices de la vente des tablettes de chocolat, l’entreprise doit également faire face à une baisse importante du chiffre d’affaires au niveau de la vente de ce type de bonbons au chocolat.

Après que des consommateurs soient malades en mangeant un certain nombre de produits, il s’avère que ces derniers soient contaminés par des bactéries. L’entreprise responsable rappelle alors des tonnes de produits du marché. Malgré des recherches approfondies, l’entreprise ne parvient pas à déterminer la source de la contamination.

Un organe gouvernemental étend la portée de l’opération de rappel aux produits ayant été produits plusieurs mois avant la découverte de la contamination. De plus, cet organe demande à l’entreprise de suspendre toutes les activités sur le site de production d’où proviennent les produits contaminés.

Le directeur d’une grande chaîne de ventes au détail reçoit une lettre anonyme dans laquelle l’auteur menace d’empoisonner des produits aléatoires sur les étales des magasins, à moins que l’entreprise lui verse une importante somme d’argent. En effet, le maître chanteur va ensuite frelater les produits et l’indiquer par des autocollants d’avertissement. Les médias en sont informés par  un consommateur qui avait acheté un des produits qui était frelaté. L’entreprise refuse de rembourser le prix d’achat. Le caractère aléatoire de cette contamination intentionnelle empêche toute opération de rappel efficace. L’entreprise a perdu des millions d’euros de chiffre d’affaires à cause d’une période réduite de sa présence en magasin. Le maître chanteur n’a jamais été appréhendé.

Plus d'information

Documents

Téléchargez ici tous les documents de résponsibalité 

IPID

Trouvez ici les

Latest Insights

Lisez ici nos derniers articles